French
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Adcetris (brentuximab vedotin) - L01XC12

Updated on site: 05-Oct-2017

Nom du médicamentAdcetris
Code ATCL01XC12
Substancebrentuximab vedotin
FabricantTakeda Pharma A/S

Adcetris

brentuximab védotine

Ce document est un résumé du rapport européen public d'évaluation (EPAR) relatif à Adcetris. Il explique de quelle manière l’évaluation du médicament à laquelle le comité des médicaments à usage humain (CHMP) a procédé l’a conduit à rendre un avis favorable à l'octroi d'une autorisation de mise sur le marché et à établir ses recommandations relatives aux conditions d’utilisation d’Adcetris.

Qu’est-ce qu’Adcetris?

Adcetris est un médicament qui contient le principe actif brentuximab védotine. Il est disponible sous forme de poudre à reconstituer en solution pour perfusion (goutte à goutte dans une veine).

Dans quel cas Adcetris est-il utilisé?

Adcetris est utilisé chez l’adulte pour le traitement du lymphome de Hodgkin (LH, un type de cancer qui trouve son origine dans des cellules sanguines du système lymphatique, une partie du système immunitaire), lorsque les cellules tumorales sont CD30 positives (quand elles portent à leur surface une protéine appelée CD30). Adcetris est utilisé:

lorsque le cancer a réapparu ou n’a pas répondu à une greffe autologue de cellules souches (greffe des propres cellules du patient produisant des cellules sanguines);

lorsque les patients ont reçu une greffe autologue de cellules souches mais qu'ils sont considérés comme présentant un risque accru de récidive du cancer ou d'absence de réponse de la maladie au traitement;

lorsque le cancer a réapparu ou n’a pas répondu à au moins deux autres traitements et qu'on ne peut recourir à la greffe autologue de cellules souches ou à une chimiothérapie multiple (association de plusieurs médicaments anticancéreux).

Adcetris est également utilisé pour le traitement du lymphome anaplasique à grandes cellules systémique (LAGCs, un cancer CD30 positif des globules blancs appelés lymphocytes T), lorsque le cancer a réapparu ou n’a pas répondu à d’autres traitements.

Étant donné le faible nombre de patients touchés par le LH et le LAGCs, ces maladies sont dites «rares». C'est pourquoi Adcetris a reçu la désignation de «médicament orphelin» (médicament utilisé dans le traitement de maladies rares), le 15 janvier 2009.

Le médicament n'est délivré que sur ordonnance.

Comment Adcetris est-il utilisé?

Adcetris doit être administré sous la surveillance d’un médecin expérimenté dans l’utilisation de traitements anticancéreux.

La dose recommandée est de 1,8 mg par kilogramme de poids corporel et elle est administrée en perfusion d’une durée de 30 minutes dans une veine, toutes les trois semaines. Les patients doivent être surveillés pendant et après la perfusion pour détecter certains effets indésirables et ils doivent bénéficier d’une vérification de la numération complète de leurs cellules sanguines avant chaque dose d’Adcetris. Le traitement doit être poursuivi pendant un an au plus, sauf si la maladie s’aggrave ou si des effets indésirables graves se développent.

Le médecin peut interrompre ou arrêter le traitement, ou réduire la dose, si le patient développe certains effets indésirables graves. Pour plus d’informations, voir le résumé des caractéristiques du produit (également compris dans l’EPAR).

Comment Adcetris agit-il?

Le principe actif d’Adcetris, le brentuximab védotine, est constitué d’un anticorps monoclonal dirigé contre la protéine CD30 (un type de protéine qui se fixe à CD30). L’anticorps monoclonal est lié à la monométhyle auristatine E, une molécule cytotoxique (qui tue les cellules). L’anticorps monoclonal délivre la monométhyle auristatine E aux cellules cancéreuses CD30 positives et, une fois à l’intérieur des cellules cancéreuses, il bloque leur division, et les cellules cancéreuses finissent par mourir.

Quelles études ont été menées sur Adcetris?

Les effets d’Adcetris ont d’abord été testés sur des modèles expérimentaux avant d’être étudiés chez l’homme.

Dans le LH, Adcetris a fait l’objet d’une étude principale incluant 102 patients présentant un LH CD30 positif, qui avaient reçu antérieurement une greffe autologue de cellules souches et dont le cancer avait réapparu ou n’avait pas répondu à un précédent traitement. De plus, la société a fourni des données concernant 40 patients présentant un LH CD30 positif, dont le cancer avait réapparu ou n’avait pas répondu à au moins deux traitements antérieurs et qui ne sont pas éligibles à une greffe autologue de cellules souches ou une chimiothérapie à agents multiples. Adcetris a également été comparé à un placebo (un traitement fictif) chez 329 patients présentant un LH CD30 positif, qui avaient reçu antérieurement une greffe autologue de cellules souches et qui présentaient un risque accru de progression ou de récidive du cancer.

Dans le LAGCs, Adcetris a été étudié dans le cadre d'une étude principale, chez 58 patients atteints de LAGCs, dont le cancer avait réapparu ou n’avait pas répondu au traitement.

Dans la première étude portant sur le LH, ainsi que dans l'étude portant sur le LAGCs, concernant toutes deux des patients dont la maladie avait déjà réapparu ou n'avait pas répondu au traitement, le principal critère d’évaluation de l’efficacité était le pourcentage de patients ayant répondu

complètement ou partiellement au traitement. La réponse au traitement a été évaluée à l’aide de clichés corporels et des données cliniques des patients. Une réponse complète correspond à l’absence de signes de cancer chez un patient. Dans la seconde étude portant sur le LH (chez des patients atteints de LH et présentant un risque accru de progression ou de récidive de la maladie), le principal critère d’évaluation de l’efficacité était le temps écoulé avant une aggravation de la maladie.

Quel est le bénéfice démontré par Adcetris au cours des études?

Dans la première étude portant sur le LH, 75 % des patients (76 sur 102) ont répondu partiellement ou complètement au traitement. Une réponse complète a été observée chez 33 % des patients (34 sur 102). Les données concernant les 40 patients ont montré que 55 % des patients (22 sur 40) ont répondu au traitement. Pour 23 % de ces patients (9 sur 40), une réponse complète a été

observée. Dans la seconde étude portant sur le LH (chez des patients atteints de LH et présentant un risque accru de récidive de la maladie), la durée moyenne de vie des patients avant l'aggravation de leur maladie était d'environ 43 mois chez les patients sous Adcetris, contre environ 24 mois chez ceux sous placebo. Le bénéfice apporté a été maintenu au-delà de 3 années de suivi.

Dans l’étude portant sur le LAGCs, 86 % des patients (50 sur 58) ont répondu partiellement ou complètement au traitement, avec une réponse complète chez 59 % d’entre eux (34 sur 58).

Quel est le risque associé à l'utilisation d’Adcetris?

Les effets indésirables graves signalés sous Adcetris sont les suivants: pneumonie (infection des poumons), autres infections (y compris varicelle et zona), syndrome de détresse respiratoire aiguë (une maladie dans laquelle une inflammation et la présence de liquide dans les poumons entraînent des difficultés respiratoires), maux de tête, neutropénie (faibles nombres de globules blancs), thrombocytopénie (faibles nombres de plaquettes), constipation, diarrhées, vomissements, fièvre, neuropathie motrice périphérique (lésions des nerfs qui provoquent une difficulté à coordonner les mouvements) et neuropathie sensorielle périphérique (lésions des nerfs des mains et des pieds), hyperglycémie (taux élevés de sucre dans le sang), polyneuropathie démyélinisante (affection neurologique caractérisée par une faiblesse qui progresse lentement et une perte de sensation dans les jambes et les bras), syndrome de lyse tumorale (complication potentiellement fatale due à la dégradation des cellules cancéreuses) et syndrome de Stevens-Johnson (type de réaction allergique engageant le pronostic vital, touchant la peau et les membranes muqueuses). Les effets indésirables les plus fréquemment observés sont les suivants: neuropathie sensorielle ou motrice périphérique, fatigue, nausées (envie de vomir), diarrhées, neutropénie, vomissements, pyrexie, infections et toux.

Adcetris ne doit pas être utilisé en association avec la bléomycine (un autre médicament anticancéreux), car cette combinaison est toxique pour les poumons. Pour une description complète des effets indésirables et des restrictions observés sous Adcetris, voir la notice.

Pourquoi Adcetris a-t-il été approuvé?

Le CHMP a noté qu’en dépit du fait que les données disponibles étaient limitées et que les études ne comprenaient pas de comparaison d’Adcetris avec un traitement contrôle, Adcetris a été jugé bénéfique pour les patients atteints de LH et de LAGCs, dont le cancer avait réapparu ou n’avait pas répondu au traitement. Chez ces patients, pour lesquels les résultats sont généralement décevants et qui ne disposent pas de traitements appropriés, Adcetris a permis mener à la guérison ou de les rendre éligibles à des traitements potentiellement curatifs. De plus, le fait d'administrer Adcetris à des

patients ayant reçu une greffe de cellules souches et considérés comme présentant un risque de progression ou de récidive du cancer s'est traduit par un bénéfice clinique manifeste. Le comité a noté par ailleurs que le profil de sécurité global d’Adcetris était acceptable pour ces patients. Dès lors, le CHMP a estimé que les bénéfices d’Adcetris sont supérieurs à ses risques et a recommandé l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché pour ce médicament.

Une «autorisation conditionnelle» a été délivrée pour Adcetris. Cela signifie que des preuves supplémentaires, à fournir par la société, sont attendues pour ce médicament, notamment en ce qui concerne ses effets à long terme, tels que la durée de réponse et de survie, requis pour confirmer le rapport bénéfice/risque positif. Chaque année, l’Agence européenne des médicaments examinera toute information nouvelle éventuellement disponible et, le cas échéant, procédera à la mise à jour du présent résumé.

Quelles informations sont encore en attente au sujet d’Adcetris?

La société qui commercialise le médicament fournira des données de suivi relatives à la survie des patients, obtenues dans le cadre des études principales présentées pour les indications LH et LAGCs. De plus, la société réalisera deux autres études portant sur les bénéfices du médicament et une étude de sécurité dans une population plus large de patients atteints de LH et de LAGCs.

Quelles sont les mesures prises pour assurer l’utilisation sûre et efficace d'Adcetris?

Des recommandations et des précautions à observer par les professionnels des soins de santé et les patients pour assurer l’utilisation sûre et efficace d’Adcetris ont été incluses dans le résumé des caractéristiques du produit et dans la notice.

Autres informations relatives à Adcetris:

La Commission européenne a délivré une autorisation de mise sur le marché valide dans toute l’Union européenne pour Adcetris, le 25 octobre 2012.

L’EPAR complet relatif à Adcetris est disponible sur le site web de l’Agence, sous: ema.europa.eu/Find medicine/Human medicines/European public assessment reports. Pour plus d’informations sur le traitement par Adcetris, veuillez consulter la notice (également comprise dans l’EPAR) ou contacter votre médecin ou votre pharmacien.

Le résumé de l’avis du comité des médicaments orphelins relatif à Adcetris est disponible sur le site web de l’Agence, sous:

lymphome de Hodgkin;

lymphome anaplasique à grandes cellules. Dernière mise à jour du présent résumé: 06-2016.

Commentaires

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
  • Aide
  • Get it on Google Play
  • À propos
  • Info on site by:

  • Presented by RXed.eu

  • 27558

    médicaments délivrés sur ordonnance répertoriés